tabula rasa

débordement, délire, fièvre, tiroir

incursion des astres dans les marées de mon sang
expansion de l’éternité comme une note éclatée dans
la circulation de mon fluide
de mon feu
insolent et fanatique
chaque seconde s’élève avec l’expiration indéfinie
de la mort
chaque seconde érige des villes vulnérables
des fièvres sans limites
des monuments d’oublis
cris
inopinés
une dimension explose
renversement
des travaux archaïques
des gloires stériles
place
aux lagunes démentielles
imprégnées de destin
hors d’atteinte
j’entends naitre
chaque seconde
où la mort expire
recrache sa pluie de comètes
la révolution des planètes
et chaque seconde compte
et décompte

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s