Il pleut

Écrire comme quand on pêche dans un verre d’eau
Et il m’arrive de sortir des brochets et de les relâcher dans la nuit
Et dire « Bonne chance. Parce que. Peut-être. C’est beau comme. Un verre de laid.»
Et développer des idées
Et développer des idées
Tu sais pas écrire le prof disait
Et des petits écureuils coinçaient la bulle sur les branches d’un magnolia
Et leur langage passait par là.
Tu vois ce que je dis ?
Eux pas

Publié par tom samel

dans la masse, un lupanar aléatoire pour y déterrer des rengaines, y balancer des mots qui michetonnent ou qui se reboutonnent, pour être visible dans l’ultra violé du net, dans l’arrière boutique du cyber immonde

3 commentaires sur « Il pleut »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :