L’héritier

peinture, peinture et poésie, portrait

« Vois comme la vie peut être débrouillarde
Vois l’arbrisseau né dans un verre de moutarde
Vois comme il se retourne sur sa seule richesse
Toi qui est son soleil au milieu de la pièce
Et tout autant sa nuit, son vent et son nuage,
A l’étroit dans son pot comme dans une cage
On dirait le poète qui rêve dans sa chambre
De la terre et du ciel uni entre ses membres »

_MG_0541

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s