L’erreur

peinture, peinture et poésie, voyage
l'erreur

tom sam peinture

 

L’erreur

Avant de consentir aux reflets de la lune
Il y eut la brulure

Avant que le feu
Entre naturellement
Il fallut éteindre la petite flamme
Futile absurde et moribonde

Lorsque j’y étais
Il y avait ce drôle de silence
Que nul ne supportait

On ne tend pas les mains à la nuit
Pour qu’elle nous offre
De faux espoirs
Qui ne dévoilent
Rien de réel
Que des étoiles
Prises au piège
Dans le filet
De nos douleurs

Lorsque j’ai dépassé
Le cap des pierres et du soleil
La mer se lovait
Dans ce silence
Que nul ne pourrait
Supporter

Et ces erreurs
Et ce passé
Dans un coin de ruelle
Où les cloches se mirent
à sonner
Les yeux aux ciels
Pleins de regrets
À espérer
Mais alors quoi ?
Cette aventure horrible et sale ?
La mort
Sans doute à présent
Se refuse
Comme une danse

Mais ce silence ?
Mais allez
Va
On ne renonce pas
À cette nuit-là
Qui d’un coup de présent
Glorieux
Intense
Nous charge
De notre propre
Existence

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s